Dans chaque box, il y a des athlètes qui sont exceptionnels tant par leur performance que par les personnes qu’ils sont. Leur personnalité, leur gentillesse n’ont d’égales que leur force, leur courage, leur persévérance et leur dur labeur dont ils font preuve à chaque entraînement.

Parmi ces personnes qui forment la communauté de Reebok CrossFit Brussels, certaines n’ont pas la visibilité qu’elles méritent tout simplement parce qu’elles n’ont pas la possibilité de s’entraîner aux mêmes horaires que la grande majorité des membres. Cela ne les empêche pas de représenter fièrement les couleurs de notre Box quand elles participent à des compétitions, en réalisant des résultats impréssionants.

L’athlète que nous souhaitons mettre à l’honneur est un athlète qui non seulement a un travail à plein temps, une vie de famille remplie mais aussi est un athlète excellant dans diverses compétitions dans la catégorie Masters. Il ne l’avouera jamais mais il a l’habitude de mettre le feu sur les aires de WOD et de les éteindre en dehors… Cet athlète est Gino Provenzano.

RCFB : Bonjour Gino, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?
Gino : Bonjour, je m’appelle Gino Provenzano, j’ai 44 ans. Je travaille comme Pompier professionnel à la caserne d’Anderlecht.

Gino2RCFB: Peux-tu nous parler un peu de tes antécédents sportifs ?
Gino: Depuis que je suis enfant, je pratique des arts martiaux. J’ai fait du judo, du karaté jusqu’à la ceinture marron, et plusieurs genres de boxe. Je suis passé par la boxe anglaise, le kickboxing et aussi la boxe thaï. J’ai 10 combats à mon actif, avec 10 victoires dont 8 par KO. J’ai aussi fait 5 ans de Jiu-jitsu brésilien. En parallèle à ces différents, j’ai toujours fait de la course. Toutefois, je n’ai jamais fait de musculation.

RCFB: Depuis quand fais-tu du CrossFit et comment-es tu arrivé à Reebok CrossFit Brussels ?gino_dl
Gino: Cela doit faire plus ou moins 2 ans que j’ai commencé le CrossFit. Au départ, nous étions à la recherche d’une salle pour donner des cours de boxe et c’est là que nous sommes venus visiter RCFB. En regardant les gens s’entrainer, je me suis dit que j’essaierais bien aussi. Ayant déjà une bonne condition physique, je me suis dit que je partais avec un bon avantage. Quelle ne fut pas ma surprise au bout du premier WOD!!! Je me suis immédiatement rendu compte que j’avais beaucoup de lacunes au niveau musculaire. J’ai même (dans les jours qui ont suivi) découvert des muscles que je ne connaissais pas (rires) ! Le CrossFit a été un bon révélateur pour moi : je n’avais pas la condition physique que je pensais ou voulais avoir.

RCFB: Quels sont les mouvements qui ont été les plus difficiles pour toi à tes débuts ?Gino3
Gino: Je n’avais pas d’expérience de mouvements avec barre. Donc, cela a été compliqué au départ mais l’un des mouvements qui m’a causé beaucoup de problèmes est le Handstand Push-Up. J’ai vraiment eu du mal et pas seulement au début. Ce n’est que maintenant que cela commence à passer sans problème. Mon autre cauchemar a été le fameux Muscle-up bien sûr, mais là je ne pense pas faire exception. Dans les mouvements d’haltérophilie, j’ai mis un certain temps à comprendre le Snatch. Si à cela, on ajoute la crainte de me blesser avec ce mouvement, le Snatch a été un chemin de croix. Mais le temps et la passion aidant, je le préfère, maintenant, au Clean car je trouve que c’est un mouvement beaucoup plus esthétique.

RCFB: Où as-tu eu le plus facile dans l’apprentissage des mouvements ?
Gino: Vu mon expérience en boxe, j’étais déjà habitué à sauter (très) longtemps à la corde. Les double unders me sont donc venus très rapidement et naturellement. J’ai aussi pu tout de suite mettre un bon rythme lorsque je montais sur un rameur. Pour les pull-ups, pas trop de soucis non plus. Je savais déjà assez facilement enchainer les pull-ups en strict. L’évolution vers le kipping pull-ups a donc été rapide.

RCFB: Quels étaient tes objectifs quand tu as commencé le CrossFit ?
Gino: Je n’avais à ce moment là pas vraiment d’objectifs précis. Disons que comme beaucoup, j’avais juste envie de m’amuser et d’encore améliorer ma condition physique. Après 4 mois de CrossFit quelqu’un m’a incité à participer à ma première compétition, rien de de moins que le Brussels Throwdown ! Là, je me suis vraiment rendu compte que je me situais nulle part par rapport à d’autres participants et qu’il était vraiment temps que je m’entraîne mieux.
gino_podiumRCFB: Nous suivons tous, avec intérêt, les compétitions auxquelles tu participes en tant que Master. Quel est ton palmarès en fait ?
Gino: Alors entre-temps j’ai en déjà fait quelques unes quand même. Pour ne citer que les principales :

    • 2012 : Première participation au Brussels Throwdown et elimination dès le 2ème WOD.
    • 2013 : 1er au Brussels Throwdown
    • 2013: 2 ème au Lowlands Throwdown
    • 2013: 11ème au French Throwdown
    • 2014 : 3ème au Brussels Throwdown
    • 2014: 8ème au Lowlands Throwdown
    • 2014: 16ème au French Throwdown

Les qualifications deviennent à chaque fois plus rudes car les participants, en Masters, sont des plus en plus nombreux ce qui relève bien le niveau. Les Throwdowns sont de belles batailles…

RCFB: J’ai quand même cru voir que tu avais fait d’autres “compétitions” sportives ces derniers temps ?
Gino: Oui en effet, je me suis également intéressé aux différentes courses à obstacles qui sont maintenant organisées régulièrement. J’ai notamment participé à la Zombie Run, et nous avons fait diverses courses de ce genre entre amis. C’est plus pour le coté fun que je participe à ces courses, pas vraiment pour le résultat final. Mais on se donne à fond quand même !
RCFB: Quels sont tes objectifs actuels ?Gino1
Gino: Je dirais que mon objectif principal pour le moment est le French Throwdown 2015. C’est une compétition que j’apprécie beaucoup. Une belle organisation avec des wods innovants et un niveau élevé parmi les participants. Je tire mon chapeau à Daniel Chaffey (un super gars!!!)et a toute son équipe !!
Je n’ai pas vraiment le temps, avec la vie que je mène, de m’inscrire et de participer aux Opens 2015 des CrossFit Games. Par contre, lorsque les WOD’s seront publiés, je vais certainement les essayer pour voir où je me situe. Actuellement, je veux surtout travailler mes points faibles et m’appliquer à être le plus complet possible.

RCFB: Et quid de ton alimentation ?
Gino: Alors là, on peut dire que je ne suis pas vraiment très regardant… Il est vrai que depuis un certain temps je fais quand même attention à limiter à la quantité de sucre que je mange, car j’adore ça… et il faut savoir que je suis un grand adepte du Nutella ! Si je commence un pot le matin, je peux manger tranquillement 10 tartines avec du Nutella (rires). C’est comme une drogue !

RCFB: Quels sont les athlètes qui t’inspirent ?
Gino: Au niveau mondial, je ne peux que citer Rich Froning Jr. Cela reste quand même la référence en la matière.
A un niveau plus local, j’ai beaucoup de respect pour Michel Vanmeerbeek qui participe également aux compétitions en Masters. Ce qu’il arrive à faire à son âge est vraiment impressionnant et il force le respect tant par sa puissance que par sa capacité mentale. Concourir à ses côtés et contre lui est très motivant !!!
J’apprécie également beaucoup Jonathan Manesse avec qui je m’entraine des fois en journée. Il m’a déjà donné beaucoup de bons conseils et je trouve que c’est un athlète très complet.

gino_cleanRCFB: Des coachs que tu apprécies ?
Gino: J’apprécie beaucoup Alexis comme coach et comme personne. Ses aptitudes en gym restent impréssionantes.
Et puis j’ai beaucoup de respect pour Adriano. C’est quelqu’un qui a vraiment eu une très grosse évolution au niveau des résultats. Il a vraiment un très bon esprit et je trouve que c’est un excellent coach. Il faut aussi mentionner Michael Jacquet qui se dévoue corps et âme pour tous les athlètes.

RCFB: Pourquoi Reebok CrossFit Brussels ?
Gino: C’est le hasard qui m’a amené ici, mais avec le temps mes racines ont prises ici. J’aime cet endroit. C’est à proximité de chez moi et ça restera toujours ma Box de début. J’y suis, j’y reste…